Le marché de la vape en France

Le marché de la vape en France

L’utilisation de la cigarette électronique s’est fortement développée en France pour le grand plaisir des ex fumeurs de tabac qui veulent arrêter la cigarette. En effet, c’est un équipement conçu pour les aider à réussir le sevrage tabagique. Depuis l’apparition de ce dispositif, le nombre de vapoteurs a connu une progression ascendante dans l’hexagone. Les modèles de e-cigarette proposés par les entreprises n’ont pas cessé de se développer. Il en est de même pour les e-liquides ainsi que les boutiques de commercialisation de ces produits. Ces différents facteurs ont été à l’origine de l’accroissement du chiffre d’affaires du secteur. Vous en apprendrez davantage sur le marché de la vape en France en lisant ceci.

Combien il y a-t-il de vapoteurs en France ?

La cigarette électronique s’est installée sur le marché français seulement en 2010 dans l’optique d’aider plusieurs personnes à arrêter de fumer. L’e-cigarette a très tôt conquis ces derniers qui voient en elle une option idéale pouvant faciliter le sevrage tabagique.

Certaines études réalisées sur plusieurs d’utilisateurs de e-cigarette classent la France dans le top 5 des plus grands consommateurs. Celle menée par Xerfi en 2020, qui est d’ailleurs la plus récente, lui donne la troisième place devant les États-Unis et le Royaume-Uni.

0
de vapoteurs en France
0 ème
Pays, plus gros consommateurs

La proportion de consommateurs recensés lors des récentes études statistiques

La France compte près de 4 millions de vapoteurs selon le résultat des études menées par plusieurs agences en 2020. Ce qui fait d’elle le troisième marché mondial du matériel e-cigarette. Cette proportion était légèrement moins de 3 millions en 2019. Il ne cesse donc d’augmenter au grand plaisir des vapoteurs.

La quasi-totalité des vapoteurs de l’hexagone se trouve dans la fourchette de 15 à 75 ans. Cela représente plus de 6 % de la population active se trouvant dans cette tranche d’âge.

La plupart de ces personnes, soit près de 84 %, utilisent leur e-cigarette à domicile. Environ 70 % d’entre elles l’utilisent en étant à l’extérieur et 30 % dans leur lieu de travail. Ce sont seulement 25 % qui vapotent dans les endroits conviviaux que sont :

  • les boîtes de nuit;
  • les bars;
  • des centres de jeux.

La proportion d’utilisateurs de l’e-cigarette en voiture est le plus faible. Ils sont respectivement de 0,1 % et de 5 %. Ce sont toutes des personnes de moins de 25 ans.

Le nombre de consommateurs actifs et la fréquence de consommation

Parmi les 4 millions d’utilisateurs de l’e-cigarette, plus de 2,5 millions vapotent quotidiennement. Le reste s’adonne au vapotage que de façon périodique et l’alterne avec le tabac. Ce sont des fumeurs dont le niveau de dépendance est très élevé. Cependant, la fréquence de consommation de ces personnes ne cesse de s’améliorer.

Les données publiées par le ministère de la Santé publique en 2021 font remarquer des avancées notables. Ils montrent que plus de 1/3 des consommateurs utilisent leur appareil une fois par semaine au moins. Près de 10 % vapotent au minimum une fois par mois et 3 % le font par semestre.

Le nombre de vapoteurs anciens fumeurs

La majorité des vapoteurs français sont des personnes ayant consommé fréquemment du tabac. Même si le nombre de fumeurs a un peu augmenté entre 2019  et 2020 (on est passé de 29,8% à 33,3% parmi la population dont les revenus sont les moins élevés), globalement, le nombre de vapoteurs augmentent à mesure que le nombre de fumeurs diminue.

Il ressort de ces statistiques que plus de 3 millions de Français ayant adopté l’e-cigarette sont d’ex-fumeurs. Grâce à cet outil de sevrage tabagique, près d’un million de personnes sur le territoire ont arrêté définitivement de fumer.

L’évolution du marché sur les dix dernières années

Les cigarettes électroniques sont des appareils que des professionnels de la santé recommandent pour le sevrage. C’est sans doute pour cette raison que le nombre de vapoteurs en France ne cesse de croître. Ce chiffre est prévu pour atteindre la barre de 6 millions d’ici fin 2023 avec une progression comprise entre 5 et 10 %.

Le nombre de vapoteurs était de moins de 500 000 en 2011 un an après l’entrée de l’e-cigarette en France. Ce chiffre a atteint 2 millions entre 2017 et 2018. C’est au cours de cette période que le marché de la cigarette électronique a enregistré sa plus forte hausse. Le taux de croissance était respectivement de 15 à 21 %.

En 2021, ce nombre est de près de 4 millions. Ce chiffre avoisinera 10 à 15 millions dans le prochain quinquennat. Cela se mesure en fonction du nombre de consommateurs de tabac restant à convaincre et du niveau de croissance du secteur.

0 M
de vapoteurs estimés d’ici fin 2023
0 M
de vapoteurs estimés d’ici 2027, selon les estimations les moins hautes
0 %
de taux de croissance annuel du nombre de vapoteurs, au plus faible

Combien de boutiques de vape en France ?

Le marché du vapotage s’est très bien structuré du côté des professionnels ces dernières années. Cela est dû à l’engouement des consommateurs pour ce type de produit. Le nombre de boutiques en France s’est considérablement multiplié de 2010 à 2015. Après ce quinquennat réussi s’en est suivie une longue période de décroissance. Elle s’étend de 2015 à 2017.

Ce temps connu sous l’appellation « épuration », a permis de valider certaines réglementations dans le but de régulariser le secteur. C’est à ce moment qu’est né le tout premier syndicat de la profession. Ce dernier s’est donné pour but d’accompagner les quelques entreprises qui ont pu se conformer. Cela a permis d’enregistrer en 2019 plus de 3 000 boutiques physiques spécialisées dans la distribution des cigarettes électroniques.

Ce nombre est confirmé par l’institut PGVG Marketing. C’est un organisme spécialisé dans la publication des informations en rapport aux sociétés françaises, peu importe leur secteur d’activité. L’Anses pour sa part a recensé près de 700 marques présentes sur le marché de l’hexagone et proposant des e-liquides de différents types. Seulement 40 % de ces enseignes sont des sociétés dirigées par des Français.

L’institut Xerfi a par ailleurs précisé qu’il y avait 3000 boutiques physiques, une cinquantaine de sites e-commerce spécialisés dans la vape et quelques marketplaces généralistes qui vendent du matériel de vape (amazon entre autres) ainsi que 24 000 buralistes proposant des cigarettes électroniques, e-liquides ou des puffs.

0
vape shops physiques
0
sites e-commerces de vape
0
buralistes vendant du matériel de vapotage

Quel est le chiffre d’affaires des plus gros acteurs du marché ?

Le marché de l’offre de la vape est animé par des milliers d’entreprises basées sur toute l’étendue du territoire français. Elles ont réalisé en 2019 dans leur ensemble un chiffre d’affaires global de 520 millions d’euro. Elles sont dominées par les e-commerces qui représentent à eux seuls plus de 60 % du marché national. Ceux-ci ont une perspective d’évolution de plus de 17 % par an.

De plus, la plupart des plateformes e-commerce sont restées dans la moyenne de 35 millions chacun en 2021 pour les 10 plus gros. Cela représente une hausse de près de 53 % comparativement aux deux années précédentes. Certains d’entre eux ont connu une progression plus faible et ont réalisé un chiffre d’affaires compris entre 20 à 35 millions.

Par ailleurs, les plus gros acteurs du secteur ont pour leur part fait largement plus de 35 millions de CA. Ceux-ci ont fait des ventes dont la valeur estimée est comprise entre 40 et 80 millions d’euros. Toutefois, il faut noter que la progression annuelle de ces acteurs est plus faible que la moyenne des entreprises. Elle est d’environ 20 % avec une perspective sur le long très reluisante.

0
d’euro de chiffre d’affaires dans la vape en 2019

Quel est le panier moyen du marché de la vape ?

Une étude menée en 2019 par la revue anglaise New England Journal of Medecine a donné des précisions sur le panier moyen des vapoteurs. Cette dernière souligne qu’un utilisateur français sur deux débourse environ 50 € pour l’acquisition d’une e-cigarette. Ainsi, le panier global moyen dans ce pays est généralement compris entre 35 et 55 €.

Il faut aussi préciser que seulement un vapoteur sur huit dépense plus de 100 € pour la consommation d’e-cigarette. De ce fait, seulement 21 ml d’e-liquide sont consommés par les vapoteurs français par semaine. Le panier moyen du marché de l’e-cigarette en France est donc d’environ 1 sur 2 utilisateurs pour environ 50 €.

Combien de modèles de cigarette électronique existe-t-il ?

L’apparition des multiples modèles de e-cigarette sur le marché européen a permis à plus de 1,9 million de personnes d’arrêter de fumer. Plus de 1,5 million d’utilisateurs ont réduit de façon considérable leur consommation de tabac grâce à cet appareil. La plupart des modèles disponibles sur le marché de la cigarette électronique permettent aux vapoteurs de réussir leur sevrage. Ils sont également très pratiques et faciles à utiliser.

En passant de la cigarette conventionnelle à celle électronique, la chance de se débarrasser de la fumée s’accroît de façon considérable. Elle aide aussi à substituer facilement et rapidement l’ancien mode de consommation à un autre. Pour passer à la cigarette électronique simplement, il faut contrôler le taux de nicotine dans l’e-cigarette.

Les Français ont autant d’engouement pour la vape aussi pour la garantie de la meilleure forme physique qu’elle offre. Elle permet aussi de :

  • contrôler le niveau de dépendance
  • préserver de la toux
  • mettre à l’abri des maladies des poumons.

Près de 57 % de fumeurs voulant se sevrer dans l’hexagone s’orientent vers l’e-cigarette du fait qu’elle soit aussi efficace. Vous trouverez une large gamme d’appareils de vapotage sur le marché international. Il est assez complexe d’identifier les différents modèles qui s’y trouvent. En effet, certains d’entre eux disparaissent quand d’autres arrivent.

Cependant, il existe fondamentalement différents types de cigarettes électroniques dont ceux à tube, à pod, à box et jetable. Le premier est le plus simple et est très adapté pour les débutants. Il dispose de fonctionnalités avancées qui peuvent être facilement maîtrisées par des vapoteurs ayant déjà expérimenté différents modes de vape.

Le modèle pod est également bien indiqué pour les débutants. Il dispose d’une sorte de réservoir amélioré et d’une bonne résistance. Il est généralement doté d’un système rechargeable et d’un tirage serré. Le modèle à box est conçu pour des vapoteurs experts. Il aide à tester de nouvelles sensations et est doté d’une puissance élevée.

Combien il y a de e-liquide différents sur le marché de la vape ?

La cigarette electronique, comme mentionné plus haut, est devenue au fil du temps l’élément indispensable pour accompagner les adeptes du tabac dans leur sevrage tabagique. Elle doit son succès à l’efficacité de l’e-liquide qui constitue son carburant. C’est cette substance qui confère à ce dispositif les sensations d’une cigarette classique. Le manque inhérent à l’arrêt du tabac est ainsi dû à l’e-liquide.

Les différentes gammes d’e-liquides

Il existe une multitude de gammes de cette substance sur le marché du fait de la diversification des besoins des vapoteurs. Le modèle en 10 ml prêt à vaper est le produit qui connaît le plus de succès. Vous trouverez auprès des distributeurs entre 1500 et 3000 e-liquides différents. Il est donc plus complexe pour un débutant de faire son choix.

Pour se retrouver, il est indispensable d’accéder aux différentes listes publiées par les principaux acteurs du marché. Celles-ci sont généralement des packs d’une diversité de produits minutieusement choisies pour les débutants. Ils forment un mélange de différents types de saveurs. Il est aussi possible de consulter les best-sellers des e-liquides.

Ce sont pour la plupart les produits les plus consommés par les anciens vapoteurs et qui sont connus pour leur bonne saveur.

Le taux de nicotine dans l’e-liquide

Le taux de nicotine dans ses produits est conforme aux normes. Cette caractéristique est l’élément permettant de satisfaire le manque dû à l’arrêt du tabac. La proportion de nicotine dans l’e-liquide provoque aussi une contradiction de la gorge.

C’est ce qui permet au dispositif de bien reproduire la sensation de la cigarette classique. La plupart des e-liquides disponibles sur le marché du e-cigarette en France sont en adéquation avec vos besoins de consommation. Il vous revient donc de savoir quelle quantité de nicotine est nécessaire pour mieux vous sentir.

Si celle-ci est trop basse, vous risquez de ne pas être comblés. Par contre, si elle est trop élevée, vous risquez d’avoir des désagréments de toutes sortes. Il s’agit notamment des nausées et des maux de tête. Peu importe le besoin ressenti, il est indispensable de commencer l’usage de l’e-cigarette avec un taux faible de nicotine.